Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 16:11

Le conformisme et la soumission l’emportent, hier comme aujourd’hui.

L’Écosse est à l’image du monde. Elle a toutefois osé tenter une sortie de la sujétion et risque de s’en souvenir longtemps. Le rapport de l’Écosse à son maître lézardé ne sera sans doute plus jamais le même. L’Écosse nous enseigne.

En France, une conférence de presse pour très peu n’intéresse pas grand monde (nombreuses chaises vides dans la salle de l’Élysée), qui entraine des questions de pure forme. Un rituel totalement dépassé. Le monarque se donne en spectacle, il est pauvrement vêtu d’habits excessifs.

Dans un de ses romans Graham Green évoquait le dernier Pape cherchant à franchir une frontière incognito, vêtu d’une gabardine, une valise à la main.

Le conformisme et la soumission nous emportent.

Les choses sont ce qu’elles sont.

Il n’y a pas à en sortir.

C’est comme ça, parce que c’est comme ça.

Humain, trop humain...

Demain, peut-être.

Le moindre mal.

Bla, bla, bla. Words, words, words.

On appelle ça des allants de soi. Mais la vie, la vie réelle ne va pas de soi ! Elle provoque, elle nous provoque.

Faut pas rêver !

Mais si, justement. Sans rêves pas d’espoir, pas d’enthousiasme, pas d’art non plus. Donc rien, ou si peu.

Alors protester... S’il n’en reste qu’un, je serai celui-là !...

Quel bonhomme celui-là, accroché à son rocher de Guernesey.

Quel bonhomme cet autre, seul à Londres un certain mois de juin.

Il ne nous arrive généralement que ce qui nous ressemble. Les circonstances, certes, ne sont pas tout.

Le refus comme début de la sagesse. Le refus comme preuve d’existence. L’homme ne vaut que debout. L’art est notamment ce qui nous dresse, nous redresse. L’art vrai, pas la marchandise frelatée qui emprunte les apparences. L’art qui exige autant de celui qui l’agit que de celui qui le reçoit. L’art qui nous fait humain.

Semeurs de graines, semeurs d’orages.

Pour demain, pour après ? Qu’importe ! Semez, semez, il en restera certainement quelque chose.

Giacometti, L’homme qui marche ; Picasso, Guernica ; Zadkine, Monument à la ville détruite de Rotterdam.

Refuser, témoigner, contester, envisager, maîtres mots.

Vivre c’est s’opposer, c’est pro-poser. Ne surtout pas s’en laisser conter.

Sinon la panne. Sèche, irréparable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blogue-note de Jean Klépal - dans Ecosse ; conformisme ; soumission
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche