Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 09:47

Une bronchite qui traine, le sentiment d’un déclin physique, rien que de très banal, voilà qui contribue à saper tranquillement mon énergie (temporairement sans doute).

Mais pas seulement... Les nouvelles du vaste monde s’y emploient également de belle manière.

L’Europe, cette galaxie de personnages fourbes et sournois réunis entre Bruxelles et Strasbourg, entretient avec constance sa détestable image. Le jeu de bonneteau auquel donne lieu la composition de la Commission, avec cette réunion de Commissaires pressentis aussi nocifs les uns que les autres, ne peut que soulever le cœur. Peu importent les rôles à contre-emploi, l’essentiel est que les gouvernements des Etats membres voient leurs poulains en bonnes et dues places. A l’évidence rien à attendre de ce côté. Le lent naufrage, la dérive et bien sûr la désaffection totale des peuples, qui ne peut que laisser place aux aventures les plus sinistres.

Le conflit Israël-Palestine, un ami m’écrit parlant du gouvernement d’Israël, « ce n’est pas la Paix qu’ils veulent, c’est toute la Palestine. » On peut ajouter qu’en face, c’est moins la Paix qu’ils veulent que la revanche sur Israël. De part et d’autre l’intérêt des peuples pèse bien peu. Volonté colonisatrice alliée à la négation de toute altérité contre rage belliqueuse des humiliés. Le commerce des armes l’emporte, masqué par l’entretien du rideau de fumée de négociations auxquelles personne ne croie, à l’évidence. « Les affaires sont les affaires ».

La persistance du chômage est en fait une nécessité pour le bon fonctionnement des équilibres financiers grâce au maintien sous le joug de millions d’individus mâtés par la crainte et la désespérance. Les paroles gouvernementales (qui n’engagent que ceux qui y prêtent attention) ne sont là que pour donner le change. La preuve en est donnée par les propos cyniques d’un Ministre du travail incitant à la lutte contre les chômeurs-fraudeurs à sanctionner.

Le gouvernement Valls 2 requiert une adhésion sans faille, il se compose de ministres à la botte. Le Président possède une vision sur tout, il impose ses vues, il n’admet pas la discussion, il est persuadé d’avoir raison en tout. La question se pose de savoir ce qui distingue réellement cette monarchie républicaine de feu les démocraties populaires où le leader, conducator, était le seul esprit éclairé auquel il convenait de se soumettre.

Après le fraudeur Cahuzac, Thévenoud le phobique administratif... Que valent ces gouvernants incapables de choisir à bon escient leurs affidés ? Comment continuer à croire en la vertu du processus électoral ? Comment persister à s’intéresser à ces spectacles de Guignol ? Le caractère pathogène du pouvoir et de son exercice éclate au grand jour, il n’y a que les aveugles pour refuser d’en convenir.

Cependant...

Le vernissage d’une exposition collective à laquelle participe un ami, le ciné-photographe Alain Nahum, m’a permis de découvrir le remarquable travail d’une sculpteure, Evelyne Galinski. Des terres cuites enfumées pleines de sensibilité, de grâce, de délicatesse, empreintes d’une remarquable attention à l’égard de l’humain. Consulter son site via Google ou bien celui de la galerie www.sensintérieur.com (Galerie Sens intérieur, 83310 Port Cogolin) vaut largement la peine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires