Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 17:25

Amalgames, confusions, émotions, risques de propos intempestifs, extrême difficulté d’y voir clair, les événements récents requièrent un temps de réflexion.

Jihad au Moyen-Orient, jihad en France, est-ce comparable, y a-t-il à distinguer ?

Constatations et hypothèses :

- Au Proche et au Moyen-Orient, le chaudron est brûlant depuis longtemps, plus particulièrement depuis la fin de la première guerre mondiale, avec les mandats britannique et français sur certains territoires aux frontières arbitrairement dessinées. Le chaudron est brûlant car les querelles tribales n’ont de cesse depuis lors. L’interminable conflit israélo-palestinien dure depuis soixante ans, la désastreuse intervention étasunienne de 2003 a ouvert une brèche béante dans un édifice profondément lézardé. Les Émirats n’existent que grâce à leurs pétrodollars, ils rivalisent dans une mégalomanie les conduisant à adopter les excès les plus invraisemblables de la société capitaliste moderne, ce qui ne peut que développer une opposition chez les plus radicaux des fondamentalistes. Plus rien n’est maitrisé, plus rien ne parait maitrisable.

Rancœurs, contradictions, luttes fratricides, volonté de restaurer une grande nation arabe pour laquelle la notion d’États indépendants n’a aucune signification, interventions intempestives et maladresses d’un Occident dominateur et donneur de leçons, ont créé un appel d‘air extrêmement puissant dans lequel s’est engouffrée la prétention de retrouver identité et racines en restaurant un mythique califat répondant à un imaginaire archaïque. Il est clair que pour une poignée de fanatiques hallucinés seule une impitoyable lutte armée peut accomplir cet objectif.

Le communisme et le fascisme ont fait faillite au 20e siècle, de même que les tentatives d’introduction d’un nationalisme arabe laïc. Puisque les tentatives d’instaurer un Paradis sur terre se sont toutes révélées vaines, quelle autre réponse que la religion peut-on trouver pour affronter les angoisses inhérentes à la vie et à la mort ? La porte est désormais ouverte aux excès du fanatisme.

Comme vient de le déclarer l’un de nos meilleurs penseurs, le Jihad est devenu la seule idéologie disponible sur le marché...

- La France compte parmi les siens une très forte proportion de la population pour laquelle l’Histoire officielle (les Gaulois, Jeanne d’Arc, etc.) ne suscite aucun écho. Pour ceux-là, l’histoire de leurs origines se situe ailleurs. Alors que la France s’est constituée en tant que nation par agrégation de populations hétérogènes (les Provinces et les apports extérieurs) ayant chacune sa culture propre, quelle place est faite dans l’enseignement primaire et secondaire à l’étude de cette pluralité des racines ? Où est le récit commun ? Si celui-ci n’existe pas, comment s’étonner qu’une relation bienveillante à l’autre soit si difficile ?

Notons au passage que les Musulmans sont présents en Europe depuis fort longtemps, n’oublions pas les préjugés de l’Occident médiéval chrétien vis-à-vis de l’Islam (les Croisades).

Quand reconnaitra-t-on que la France est une nation multiculturelle (Bretons, Auvergnats, Provençaux, etc., mais aussi provenances plus lointaines) ?

Or, quelles sont les références culturelles de nos dirigeants mises à part la culture du PIB et de la dette, ainsi que celle du dernier sondage ?

Dès lors, que l’enseignement laisse tant d’élèves sur les bas-côtés de la route n’a rien de surprenant. Que certains d’entre eux se radicalisent en adoptant une idéologie à leur portée, leur procurant une illusion de revanche, ne l’est pas davantage. Inculture et fanatisme vont aisément de pair.

Les assassins s’étant manifestés en France depuis l’affaire Mehra sont tous de jeunes français passés par la filière de l’Éducation Nationale. Joli succès de notre système éducatif. Le fiasco est total.

Que faire lorsque la religion, qui devrait normalement relever uniquement de l’espace privé, fait irruption dans un espace public totalement laissé en déshérence ? Il est bien tard pour parler de laïcité.

Faire rentrer un torrent furieux dans son lit n’est pas une mince affaire. Il ne s’agit de rien d’autre que de se donner les moyens de changer les mentalités. Énorme chantier exigeant courage et conviction.

C’est sans doute d’abord sur la pédagogie et l’enseignement (pluridisciplinarité et ouverture à des perspectives dépassant l’hexagone) qu’il faut d’abord concentrer les efforts. En a-t-on les moyens ? Tenter de reconstruire, avec d’autres visées, sur d’autres bases. Il y a trop longtemps qu’un clivage existe pour se contenter de mesures homéopathiques et d’effets de manchettes, les blessures sont très profondes, à vif. Une remise en question fondamentale s’impose, d’urgence mais sans précipitation.

Les injonctions (minutes de silence et Marseillaise obligatoires) ou la répression, pour nécessaire qu’elle puisse s’avérer parfois, seules, ne peuvent qu’être contreproductives.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

plomberie paris 11 30/01/2015 17:15

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Blogue-note de Jean Klépal 02/02/2015 08:43

Donnez-moi l'adresse de votre blog pour que je puisse m'y rendre. Merci de visiter le mien.

Fouchard 24/01/2015 16:36

Je partage tout à fait ton point de vue ancré sur cette nécessité de revenir sur l'histoire -sans oublier la terrible guerre entre l'Iran et l'Irak, paradigme cruel de tous les conflits qui vont suivre. Autour des évènements de Charlie, il y a eu avec bonheur un retour de réflexion philosophique sur la tolérance et le fanatisme. Par l'Histoire, on s'inscrit dans la durée et il est toujours surprenant d'entendre nos gouvernants non seulement avoir oublié que gouverner c'est prévoir, mais aussi bloquer leur mémoire politique à ce moment même où des choix décisifs ont été faits. ..L'attitude de Natanyaou en a été le plus bel exemple: aucune mémoire, aucun projet...

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche