Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 17:47

En 1979, Françoise Dolto crée à Paris la première Maison verte, lieu d’accueil et d’écoute des tout jeunes enfants accompagnés par leurs parents ou ceux qui s’en occupent habituellement. C’est un point de socialisation et de prévention consacré à la petite enfance. En effet, selon F. Dolto, les enfants présentant des symptômes de difficultés sont amenés trop tardivement en consultation ; une prise en charge plus précoce aurait souvent évité des troubles graves.

C’est ainsi que de très jeunes enfants (zéro à quatre ans) peuvent en rencontrer d’autres, et qu’une parole libre circule entre parents, accompagnants et accueillants (psychologues et psychanalystes).

C’est en 1986, avec l’aide attentive de Françoise Dolto, que La Maison du Vallon – Maison verte de Marseille – fut créée au vallon des Aufes (d’où son nom). Elle s’installa en plein cœur de ville en 1990, dans un ancien ouvroir devenu propriété du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), dont le Maire de Marseille est président statutaire.

Voici donc près de trente ans qu’existe à Marseille un endroit d’accueil et de réflexion d’un type très particulier voué à la petite enfance. Voici près de trente ans que des centaines d’enfants de toutes origines et leurs très proches peuvent se rencontrer tout au long de l’année, cinq après-midi par semaine, reçus à chaque fois par une équipe différente de trois accueillants.

La fréquentation est régulière, soutenue, marquée par une très réelle satisfaction. La Maison du Vallon est très appréciée par ceux qui la fréquentent, elle répond à un réel besoin, elle est inscrite dans le paysage.

Toutefois...

Marseille est une ville pauvre.

Marseille est une ville aux charges financières importantes.

Les travaux pharaoniques mis en œuvre au stade vélodrome et les querelles relatives à leur amortissement pèsent lourdement sur le budget.

Les investisseurs sont à l’affût de bonnes affaires à réaliser.

La municipalité est sensible au chant des sirènes.

Dès lors, la ville vend peu à peu les biens patrimoniaux qu’elle détient.

La bâtisse ancienne qui abrite la Maison du Vallon comprend un petit jardin arboré, comme souvent à Marseille. Un immeuble flambant neuf, soigneusement bétonné, vendu à la découpe, ne demanderait qu’à s’y substituer, sans souci du maintien d’un paysage urbain traditionnel.

Il faudrait être bien mal intentionné, peu soucieux des finances publiques et de la gestion municipale, pour oser s’opposer à un tel projet.

Un promoteur avide de plus-value rachète donc l’ensemble et... la Maison du Vallon va être mise à la porte sans qu’aucune offre valable de relogement ne lui soit présentée par la Municipalité et son CCAS, auxquels la petite enfance importe peu.

Le Président du CCAS, Maire de Marseille, précise clairement dans un éditorial que « Le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Marseille ...a pour mission principale la mise en œuvre de la politique sociale que la Ville définit en direction des personnes âgées, dépendantes, et celles qui se trouvent en situation de précarité économique ou d’exclusion sociale. » Ces objectifs sont louables, constatons simplement que la petite enfance, et la jeunesse en général, n’entrent pas dans les préoccupations premières de Monsieur le Maire.

La Vice-présidente de cet organisme ne vient-elle pas de déclarer de façon quelque peu cynique : « le lieu n’est pas rentable (il) doit être vendu pour résoudre ses difficultés budgétaires... » (La Marseillaise, 21 avril 2015).

On ne saurait être plus clair, le lien social ne tient pas, face à l’imperturbable logique comptable.

Le Centre Communal d’Action Sociale, est en fait un Centre Comptable d’Affairisme et de Sabotage.

La Maison du Vallon est quasiment condamnée à disparaitre, si un très important sursaut ne se produit pas.

La spéculation immobilière va-t-elle l’emporter une fois de plus ?

Une résistance s’organise. Il faut reloger d’urgence la Maison du Vallon, dans des conditions lui permettant de poursuivre l’action qu’elle mène depuis trois décennies !

Une pétition commence à circuler, une situation d’urgence existe, pour se joindre à la demande de relogement convenable de La Maison du Vallon, il suffit à chacun de suivre le lien suivant :

Lien web pétition des amis, membres et comité de soutien de La Maison du Vallon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

serge plagnol 07/06/2015 09:35

voilà c' est fait , la pétition

JK 08/06/2015 11:54

Merci !