Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 14:34

Extraites de « Blanqui l’enfermé », par Gustave Geoffroy*, p. 209, ces quelques lignes (L’Amourier éditions, réédition 2015 d’un texte paru en 1897, 591 p. – 26 €) :

>

Le 22 mars, proclamation aux Clubs démocratiques de Paris.

Il y est dit que la République serait un mensonge si elle ne devait être qu’une substitution de forme. Elle doit être l’émancipation des ouvriers, l’avènement d’un ordre nouveau. La devise : « Liberté, Egalité, Fraternité » ne doit pas être une vaine décoration d’opéra. Il n’y a pas liberté, quand on manque de pain. Il n’y a pas égalité, quand l’opulence fait scandale à côté de la misère. Il n’y a pas fraternité, quand l’ouvrière, avec ses enfants affamés, se traîne aux portes des palais. Du travail et du pain ! L’existence du peuple ne peut rester à la merci des frayeurs et des rancunes du capital. »

C’est, en 1848, le développement, par les faits, des idées de Blanqui en 1834.

>

>

Chômage endémique en France et en Europe, économies dévastées, lois sécuritaires successives, migration périlleuse de populations éprouvées, « jungle » de Calais, centre de tri à Lampedusa, naufrages en Méditerranée, attentats, montée de la xénophobie donc du racisme, non lieux à répétition dans des affaires financières impliquant des dirigeants politiques haut de gamme, un détachement de la police ouvrant le défilé parisien du 14 juillet, humiliation délibérée et asservissement de la Grèce...

Que d’avancées, que de progrès en un peu plus d’un siècle et demi !

>

>

*journaliste, critique d’art, historien et romancier, l’un des fondateurs de
l’Académie Goncourt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche