Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 10:39
Quelle place pour la Culture ?

Coincée les produits d’entretien, notamment des sacs poubelles, et la crèmerie, après les liquides, l’épicerie et la charcuterie, la Culture se faufile sur un ticket de supérette.

La Culture de Supérette est représentée par un tube de colle. La culture sert donc à assembler et à maintenir. Voici qui n’est pas rien.

De plus, la Culture ça entretient et ça se tartine comme le beurre.

Donc, à la fois, lien et lubrifiant.

Par quel heureux hasard, un informaticien chargé des logiciels interactifs d’une chaine commerciale apparemment loin du souci culturel est-il parvenu à cette fulgurante évidence ? Par quel heureux hasard cette information subversive peut-elle se maintenir subrepticement ? La publicité subliminale n’est donc par forcément à rejeter, comme la langue d’Esope (charcuterie) elle peut avoir un côté bénéfique.

Merci au vaillant inconnu auquel nous devons cette révélation, aussi courageuse que perturbante.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blogue-note de Jean Klépal - dans Culture ; Commerce ;
commenter cet article

commentaires

Alain Sagault 04/10/2015 10:23

Bon appétit, Messieurs ! Chroniqueur et commentateur en belle forme, je biche, et me garde bien d'en rajouter, ça colle très bien tel que…

Dorléans 05/09/2015 12:52

Voilà, un honnête et courageux marchand de merde alimentaire entreprend d'ouvrir ses rayons à la culture, certes modestement mais c'est quand même le geste qui d'abord compte, et aussitôt on ricane de son initiative, on se gausse de sa tentative et c'est ainsi que nos nobles démocraties en viennent à conchier Koons et Houellebecq. Un jour ce brave homme décidera hardiment, quitte à négliger le sens des affaires qui est pourtant sa vocation, il décidera d'ouvrir un rayon Livres et de vils pessimistes blasés et peut-être jaloux lui riront au nez. C'est tragique.