Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 18:02

Les propos qui suivent s’appuient en grande partie sur un article rédigé par Noël Mamère (Médiapart – 17 novembre 20015).

>

La nécessité de répondre avec une extrême vigueur au défi lancé par les attentats les plus récents est une indiscutable évidence. Aucune réserve à ce sujet ne saurait être recevable.

>

Voici environ 15 ans qu’une guerre se déroule, ailleurs, à distance suffisante pour qu’on s’en émeuve peu.

Bombardements, assassinats ciblés, attaques de drones, ont mis en place les conditions de ripostes sauvages, aveugles, très difficilement maitrisables.

>

Dans son papier Noël Mamère qualifie l’union sacrée de défaite de la pensée.

Il me semble qu’il a parfaitement raison, car l’émotion très légitime l’emporte aujourd’hui sur la réflexion, qu’elle annihile d’emblée. Un sondage récent confirme cette assertion : 84% des Français seraient favorables à plus de sécurité au détriment des libertés, affirme BFMTV le 18 novembre. Passez, muscade ! Le sondage le révèle, c’est donc vrai.

Voici comment on assoit la soumission à une logique de guerre.

Voici comment en un tournemain on rejoint le camp des faucons.

Voici comment on dissimule des désaccords fondamentaux au bénéfice d’une logique du tout sécuritaire.

>

Quelle part est faite dans les décisions prises à la nécessité de ne pas lâcher nos principes ? Accepter de les écorner, c’est entrer dans le jeu de l’ennemi.

Prendre des mesures drastiques est indispensable, s’en tenir à cela va à l’évidence dans le sens de Daesh. Nous passons du vulnérable au manipulable.

>

L’Etat islamique cherche à provoquer des représailles, il s’en réjouit à coup sûr, cela ne peut que le conforter dans son entreprise planétaire de terrorisme au service d’un projet politique totalitaire de prise de possession de la planète.

Nous sommes confrontés à un fascisme religieux, mâtiné de nazisme. Ceci n’a sans doute pas grand-chose à voir avec l’Islam. Les musulmans sont d’ailleurs parmi les premières victimes de ces militants fascistes religieux. Il semble bien qu’une prise de conscience de cette situation avance à grands pas.

>

L’expérience des quinze dernières années montre combien les seules interventions militaires sont vouées à l’échec. Combien elles sont contre productives car elles suscitent à coup sûr de terribles vocations.

Pour indispensables qu’elles soient, ces interventions doivent être encadrées par une politique résolue de défense de la Liberté. C’est-à-dire par une recherche d’égalité et de solidarité, faute de quoi nous risquons de tomber dans les errements d’un Patriot Act et d’un Guantanamo à la française.

>

Renforcer le renseignement, la Justice et la police sur le terrain, OUI ! Mais pas seulement.

Ne pas réviser rapidement notre politique étrangère vis-à-vis des Etats complices des djihadistes, ne pas se saisir de la question palestinienne pour forcer sa résolution, c’est s’en tenir à des effets de manchettes et des coups de menton martiaux. Alors NON !

>

Comme le dit Noël Mamère en conclusion de son article, c’est l’humanité qu’on assassine un peu partout dans le monde.

La seule union sacrée qui vaille, c’est celle d’une révolte généralisée contre la barbarie, le mensonge et le faux-semblant, d’où qu’ils émanent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Monguet 21/11/2015 15:03

Oui, Hollande réagit comme Busch. Oui le Patriot Act n'est pas loin. On n'apprend jamais rien (Je pense aussi aux israéliens et la Palestine ...) et, pendant ce temps, les-jeunes-des-banlieues cherchent toujours un sens à leur vie dans les cages d'escalier. Où a-t-on envoyé les éducateurs, les psy, les animateurs qui pouvaient leur montrer qu'il existe autre chose que l'évaluation de tous par tous et la mise au rancart des jeunes chômeurs, fils de chômeurs dévalorisés à leurs propres yeux. Même à la télé où, les acteurs ( payés par leur quart d'heure de célébrité) des téléréalités, où même les pâtissiers sont symboliquement tués par les téléspectateurs sommés de tourner le pouce vers le bas pour les "looseurs", les mal évalués, les mauvais concurrents. Comment vivre dans ce monde où concurrence, évaluation, perdants sont les maîtres-mots et qu'on n'est pas nés dans la bonne classe et où justice sociale et écologie ne sont jamais à l'ordre du jour ? (J'oublie le COP2, où les pollueurs vont discuter environnement sur la planète qui ressemble de plus en plus à l'île de Pâques pendant que ceux qui fuient la désertification et le déluge se font renvoyer à la mer)
"La guerre, la guerre toujours recommencée" comme disait Brassens, seule solution pour les marchands de canons.

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche