Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 11:04

Une nouvelle année, ou bien simplement une année de plus ?

Quelle nouveauté espérer, qu’attendre d’un simple changement numérique ?

Des vœux ? Dérisoire d’une tradition essoufflée.

Le spectacle est bien parti pour continuer. Business as usual.

Les nains se frottent les mains, le nez collé à la vitre média métrique et sondagière.

>

Le FN n’a conquis aucune Région, il se satisfait d’avoir conquis les esprits. L’aile marchante du PS se débrouille parfaitement toute seule pour ameublir le terrain et faire le gros du travail à sa place. Le quotidien italien il manifesto titre « François Le Pen ». Outrance ? Sans aucun doute, mais significative d’une terrible perte de repères et d’une confusion mortifères.

La priorité est moins d’affronter directement le FN (ce qui ne sert semble-t-il qu’à le renforcer en valorisant le piège de ses diatribes), que de s’attaquer avec vigueur à ce qui le rend possible et le nourrit : mensonges, démissions, faux semblants, complicités, vaines promesses, fanfaronnades, égoïsmes partisans, abandons majeurs, impuissance à renouveler les interlocuteurs ...

Une digue, c’est bien, mais toujours fragile tant qu’on n’a pas traité l’amont.

Les prises de position théoriques ou idéologiques, pour importantes qu’elles soient, ne valent plus grand chose en elles-mêmes, tant l’érosion les a taraudées depuis des décennies. Les concrétisations, c’est-à-dire les actes tels qu’ils sont posés, référés bien sûr à des principes à revigorer, comptent désormais davantage.

Eriger et défendre des symboles est évidemment nécessaire, mais loin d’être suffisant dans un monde déboussolé.

Annoncer des mesures, les réputer inefficaces dans le même temps, et les revendiquer en tant que symbole relève au minimum de la stupidité absolue, sachant que s’en tenir à cette idée de stupidité se révèle vite un peu courte.

Face au développement du théo-fascisme qu’elle ne sait comment aborder, l’impuissance avoue son complet désarroi, elle hurle en pure perte. Pathétique du naufrage annoncé, dans lequel nous nous trouvons embarqués.

>

Déjà dit et redit (le répétera-t-on jamais assez ?), il faut tout repenser. Pas seulement au niveau de l’ensemble du personnel politique, obsolète, décrédibilisé, inadapté.

Nous avons tous une responsabilité, nos manières de vivre ensemble, notre respect des règles publiques, sont évidemment en cause. C’est du quotidien qu’il s’agit d’abord, de notre rapport à l’autre, chacun là exactement où nous sommes.

Le vote, les élections, oui bien sûr, voter ne pas voter, coups d’épée dans l’eau ?

S’en tenir strictement à ce rituel comporte une bonne dose d’hypocrisie mâtinée de laisser-aller, de laisser-faire, d’indifférence souvent complice.

« L’urgence de désobéir » titre L’âge de faire dans son numéro de janvier 2016.[1]

«... un foisonnement d’initiatives invente d’autres formes d’économie, de vie quotidienne et politique » précise ce journal alternatif dans un dossier spécial.

>

Récemment, une amie artiste me déclara qu’à propos du rapport à l’autre il s’agit moins de différence que d’écart à considérer, et à admettre. La différence suppose un terme auquel on se réfère, tandis que l’écart implique une égalité de situation, précisa-t-elle.

[1] Cf. Ce blogue – Epistoles improbables -, « Connaissez-vous l’âge de faire ? », mars 2015

Lagedefaire-lejournal.fr

Vous avez dit déchéance ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Blogue-note de Jean Klépal - dans Voeux Nationalité FN PS Différence
commenter cet article

commentaires

Fouchard 03/01/2016 13:49

De ton premier "jet de vapeur" pour vœux 2016...nous sommes preneurs...Devant les immenses déceptions d'un Hollande qui sauve ce qui lui reste d'autorité par le recours paradoxal à l'image du père de la nation et du valais des sondages, il nous faut continuer de résister...tu évoques l’immense chantier que cela représente. Où trouver une telle énergie? En ce début d'année, nous sommes aussi preneurs de ces marques gratuites d'amitié et d’affection qui, en souhaitant la bonne année, nous confirment que dans l'autre il y a toujours du nôtre.

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche