Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:47

A Marseille la Nuit debout s’efforce

>

Sortir de l’entre soi

Faire bouger des ensembles inertes ou ankylosés

Quoi faire comment s’y prendre

Aller au-devant de qui pour quoi

>

Nombreuses les questions

Un acquis le questionnement

Poser des questions s’interroger plus important que les réponses

Une si précieuse fraicheur à conserver

>

Des rencontres pour apprécier différents rapports à la durée

Rapport temps et cultures

Le temps long de l’histoire n’a rien à voir avec l’impatience de la durée humaine

>

Tout

- impossible tout de suite - demeure un horizon

Affaire de lucidité Loin de l’évidence

>

Des jeunes dit-on entre trente et quarante ans à l’œil nu Semble-t-il

Mais aussi des aînés Sans limite

Il se pourrait qu’ici l’âge ne soit pas critère

Respect mutuel

>

Échanger du mot beaucoup encore

Purger le mécontentement Travail de longue haleine

Forcer les barrières du langage

Artifice des frontières les franchir les abolir

Écouter surtout

Rien à apporter sinon l’humilité Foin des certitudes

Tenter de témoigner simplement

S’enrichir de l’imprévu

D’abord refuser ignorer surtout

>

Surprendre ailleurs inutile d’affronter

Détourner se détourner

>

Un jour viendra pour inventer

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Micheline (de Montréal) 01/05/2016 17:20

Quelle part peuvent prendre tous ceux qui ne connaissent pas la langue française dans ces
groupes ''inclusifs''?
Je travaille un peu en francisation comme bénévole dans un centre communautaire qui se consacre aux immigrants. Et je constate que des arrivés récents, une grande partie ne pourra pas s'intégrer.
Leurs enfants et leurs petits-enfants, peut-être?