Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 16:05

Les musulmans de France manifestent, se manifestent, après l’horrible assassinat d’un français en Kabylie, Hervé Gourdel. Crime répugnant consécutif à quelques autres au Proche-Orient.

Il est indiscutablement bon que les adeptes de l’Islam prennent position contre les horribles déviances barbares agies prétendument au nom d’une Loi divine proclamée dont certains seraient plus détenteurs que d’autres. Qu’ils proclament que ce qui se passe ne peut en aucun cas être effectué en leur nom est fort bienvenu, et peut-être salutaire.

Je ressens toutefois un réel malaise. Il m’apparait que quelque chose cloche dans la manière dont l’événement est relaté. J’y vois un piège.

Parler des musulmans de France c’est faire peu de cas de la nationalité française de la majorité d’entre eux. Réduire certains de nos concitoyens à une appartenance religieuse souvent supposée ne me va pas du tout. Français d’origine européenne, nous ne sommes pas tous chrétiens, encore moins pratiquants. Pourquoi une origine maghrébine ou africaine entrainerait-elle ipso facto une appartenance à l’Islam, qui plus est à un Islam extrémiste ? Il y a là un phénomène de ghettoïsation. Et nous serions fondés à leur reprocher leur communautarisme ?

Çà et là des voix les somment depuis longtemps de se prononcer. Une telle sommation n’est pas loin d’une provocation accusatrice. Quelle audace, quel culot, quel mépris !

J’aimerais que ce soit d’abord en tant que citoyens Français de religion musulmane pour certains que nous les considérions, beaucoup d’entre eux sont nés ici, et la citoyenneté ne se mesure pas.

La religion ne peut en aucun cas primer sur la nationalité.

Imaginerait-on une manifestation organisée au nom des chrétiens s’élevant contre tel ou tel massacre ? C’est contre toute religion qu’il conviendrait de se mobiliser car chaque religion est évidemment responsable des fanatismes qu’elle suscite, les monothéismes notamment en fournissent la preuve. Toutefois, il est clair qu’on ne peut éradiquer quelque religion que ce soit par un acte volontaire et que la laïcité n’est qu’un principe d’une grande fragilité. Un leurre, se pourrait-il même. Voilà pourquoi la stricte séparation de l’Eglise et de l’Etat doit s’imposer à tous, aucun écart ne peut être admis, la plus grande rigueur à ce titre s’impose.

G.W. Bush se référait sans cesse à cette religion qui l’avait « sauvé » et il faisait parait-il précéder d’une prière toute réunion de son gouvernement, l’Etat d’Israël est sous la coupe de religieux dont il n’y a rien d’autre que la violence terroriste à attendre, nous savons ce dont a été capable la religion catholique au fil de l’Histoire.

Si les religions perdent heureusement du terrain la fureur obscurantiste n’en devient que plus dangereuse. Elle croit à mesure du déclin des ferveurs et des soumissions.

J’aimerais que des manifestations comprenant des gens de toutes origines soient organisées, que les origines soient confondues, mêlées. Il parait qu’il y eut par bonheur dans les manifestations de cette fin septembre à Paris et ailleurs des non musulmans, comme des non arabes.

La responsabilité collective, comme le péché originel, sont de redoutables foutaises prétexte au lynchage.

Que certains de nos concitoyens descendent dans la rue est certainement une excellente chose, mais on ne peut en aucun cas s’en contenter, regarder, approuver, constater et en rester là.

C’est le pays tout entier, dans toutes ses composantes, qui doit se mobiliser POUR le respect de la vie, POUR le respect de l’humanité.

Repost 0
Published by Blogue-note de Jean Klépal - dans Religion ; barbarie ; monothéisme ; laïcité
commenter cet article

Présentation

  • : Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal
  • : Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
  • Contact

Recherche