Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

Sculpture, écriture et psychiatrie : Jean-François Coadou – Le Complexe de Vauban

27 Avril 2016 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #Psychiatrie, #J-F Coadou

Sculpteur, dessinateur, auteur, Jean-François Coadou a réuni un ensemble de notes et de réflexions issues de résidences d’artiste dans plusieurs établissements psychiatriques. Trois plaquettes de 52 pages chacune, réunies sous le titre générique « Le complexe de Vauban ».

Il s’agit là d’une tentative tout à fait remarquable non seulement de rendre compte du quotidien des malades, mais aussi de compréhension du fonctionnement du système hospitalier auquel ils sont confrontés.

Chaque plaquette est illustrée de photos des sculptures issues de la série des « Silencieuses », souvent caractérisées par le vide central d’une absence.

>

« Je ne suis ni psychiatre, ni psychanalyste, ni infirmier, ni Fou...

J’ai longtemps écrit sur le thème de la folie des textes pleins de colère contre l’injustice »divine » et humaine faite aux Fous.

... Le complexe de Vauban se compose de trois ensembles de textes à dire ou à voir. (...) Il y est très prétentieusement question d’entrevoir l’intimité d’une pensée psychotique. »

>

A partir du simple constat d’événements quotidiens relevés lors de diverses résidences, l’auteur recueille des paroles authentiques soigneusement mises en forme (la composition typographique joue un rôle important, une manière de sculpter le texte)

>

"Colette, si fragile, si menue, et qui tousse ses Gauloises jusqu’au vertige...

Colette, ancienne maman qui, de rage dit-on, souleva la roue d'un camion sous lequel, écrasé, gisait son fils.

Il y a de cela quelques 20 années de chagrin, passées d'un pavillon l'autre."

>

"Sont 3 à m'escorter [m]'escorter dans le dédale des couloirs :

1 à ma gauche et 2 derrière.

[m]'ont assigné la place du m[o]rt "

>

Il s’achemine vers le journal des désastres liés à la pratique psychiatrique

>

" Tout [te] menace.

Objets

médecins

voix

bruits

silences

les inconnus et jusqu'aux indifférents.

Innocent

qui ignores être

ton seul ennemi.

Asphyxié

par tes propres défenses.

Complexe de Vauban. "

>

L’indiscutable puissance de cet ensemble fondé sur un témoignage aussi pudique que respectueux lié à une grande économie de moyens ne manque pas d’évoquer le Goya des Caprices.

>

Édité à 300 exemplaires, l’ouvrage est disponible chez l’auteur, 35 € port compris - trois volumes de 52 p., format 17x17 cm, emboitage carton :

Jean-François Coadou

32 rue Calade

84120 Pertuis

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article