Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

Mesclun prosaïque

12 Avril 2018 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #Jules Laforgue; Max Jacob ; René Char ; montgolfière ; Kafka

 

Ah ! Que la vie est quotidienne 

s’exclame Jules Laforgue, dans sa Complainte sur certains ennuis

 

Faire refaire répéter sans cesse se conformer

tenter de saisir l’eau à pleine main

mais

il y a toujours place pour l'imprévu

alors

repérer la cale à faire sauter

pour

tout ébranler

pour ouvrir une fenêtre

visiter les marges

Formulaires états questionnaires déclarations

demandes attestations enquêtes

imprimés à remplir

renseignements à fournir

numéros matricules références

codes dates situations

emprunter les lignes pointillées cocher les cases

être attentif

ne surtout pas se tromper

Basta !

 

 

 

 

La vie qu’un

simple d

sépare du vide

Il y a cent ans

Max Jacob

imagina

Le cornet à dés  

 

 

Banalité commerciale

inaperçue poétique du décervelage

"2 euros de réduction sur ce produit

La réduction est comprise dans le prix"

imperceptible crétinisme absolu

l'humour antidote a trop à faire

 

 

Le corps douloureux

ou empêché

énonce son désacorps

il se met à son compte

 

 

Le Temps possède-t-il odeur ou épaisseur 

a-t-il quelque dimension

Vivre permet de s'installer dans le provisoire  

un provisoire indéfini

Qu'est-ce que perdre ou gagner du temps 

« J'ai, captif, épousé

le ralenti du lierre

à l'assaut de

l'éternité » (René Char)

Quiconque veut respirer l'air du temps risque l’asphyxie

s’assoir dans le fauteuil du temps aspergé de silence

héberger un temps sans durée

 

 

Les choses exigent de moins en moins

l'accessoire fioriture anecdotique s’amenuise

la matière et la forme du barreau ne sauraient dire l'échelle

 

 

Le premier grand anthropoïde se dresse sur ses pattes de derrière

il tente d'attraper la lune

ses semblables l'imitent

la conquête de l'espace commence

21 novembre 1783

chaussée de la Muette

Pilâtre de Rozier et le Marquis d'Arlande

survolent

la tête du Roi

elle tombera peu après

14 juillet 1789 une anecdote

 

 

 

 

Plaisir de la lecture Tolle et lege

On lit pour poser des questions (F. Kafka).

Lire pour

aller et venir

dans la vie

celle des autres

la sienne propre

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci Jean, ça fait du bien de te lire, avec un petit brin de Notules. Elle est si juste cette expression. Que veut dire la longue durée réglée comme du papier musique il vaut mieux vivre dans le provisoire et se renouveler autant que l'on peut, ça évite de ronronner. Je t'embrasse et passe une bonne journée.
Répondre