Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

Marseille-Provence Capitale de la Culture 2013 - suite 1

13 Avril 2013 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal

Les Goudes, vous connaissez ?

C’est un de ces bouts du monde qui font la ville si exceptionnelle. Ici, nous sommes à Marseille, dans le 8e arrondissement, mais aussi en pleine nature préservée, aux portes des Calanques. Les rochers blancs le disputent à la mer qui taille et hérisse le rivage. L’accès n’est pas toujours aisé, la route est sinueuse, parfois impressionnante, elle louvoie et se plie aux exigences du relief.

Entre Les Goudes et Callelongue, là où la route épuisée cesse sa course, une arête rocheuse face à l’île Maïre. Le lieu est mieux que magique, magnifique. C’est à cet endroit précis que Pierre Sauvageot a installé son Champ harmonique.

 

John Cage a déclaré un  jour : « quand je veux écouter de la musique j’ouvre la fenêtre ! ». Sauvageot nous donne à entendre les sonorités du vent grâce à un parcours parfois  cahoteux au long duquel sont installées de curieuses machines directement inspirées des tringleries délirantes de Tinguely.

Le vent met en mouvement des roues et des engrenages commandant des percussions ou des vibrations produites par des violoncelles harmoniques, des tambours vibreurs, des crécelles, des caissons de résonnance, etc.

Des sièges sont disposés ça et là pour déguster à loisir le plaisir des sons naturels ou l’incroyable beauté du paysage. La simplicité à l’état pur, loin de la standartisation bon chic, bon genre, tenant à distance.

Bien sûr, les rochers, la mer, le vent, les sonorités, nous pensons immédiatement à Ulysse et au chant des sirènes. Surtout ne pas se boucher les oreilles !

 

C’est loin du centre ville, c’est peu accessible, et pourtant il y a du monde. Il est clair qu’un désir curieux existe.

Le chantier du MuCem, le J1, cette installation en plein air, 2013, malgré une organisation très approximative, des programmes et des horaires de visite surprenants (cette installation éphémère ne doit durer que quelques semaines), correspondra-t-il malgré tout à quelque chose contre toute attente ?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bien d'accord, c'est beau, les Goudes. J'ai aussi un chouette souvenir du quartier qui précède l'endroit dont tu parles. La vraie ville civilisée, un petit univers que Guédigian a très bien fait<br /> vivre à l'écran…
Répondre
F
très bel écrit sur ce site des Goudes, que nous connaissons par coeur, mais il semblerait que nous sommes encore loin de nos surprises...un beau projet de balade, qui s'ajoute à tous les<br /> autres...Les blogs de Jean seront-ils un des liens indispensables pour Marseille 2013 entre les suprises de la vue, de l'écoute, du toucher, et de l'écriture...?
Répondre