Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

2017

Passim 2017

20 Décembre 2017 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #2017

S’approcher de la margelle, le chemin est peut-être accompli. Le but est si proche qu’il est quasiment atteint. Sérénité ?

Disponibilité pour ce qui se présente. Ne rien chercher, ne rien vouloir. Attendre, accepter, recevoir.

La Révélation n’est pas objet de croyance, elle est objet de réflexion.

Tenter de comprendre le phénomène de la connaissance immédiate.         

 

L’ombre portée de tous ceux qui ont regardé les peintures avant nous.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Le nombre des années importe peu. La disposition à en envisager le cours marque davantage. Sur la route, des anecdotes importantes au moment, mais toujours secondaires, fréquemment mineures, parfois fondatrices.

 

« Dans notre religion, il n’y a qu’un seul Dieu, et nous n’y croyons pas. » (propos d’un Juif athée)

 

L’Histoire n’enseigne rien, que cela nous serve de leçon !

Où est la leçon ?

Il n’y a pas de leçon

Rien ne s’apprend

Tout s’oublie.

Langage infantilisant des politiques. Ils sont le plus souvent le produit de cultures hors-sol.

 

Le mobilier urbain cristallise un inconscient collectif faisant émerger une pseudo réalité normale, inévitable.

Des amoureux des bancs publics aux bancs hostiles au repos et aux défenses d’entrées d’immeubles.

Le Paris de Prévert et Doisneau cède la place à la cité opposée à l’errance, au vagabondage.

 

« L’ennui, c’est l’immobilité du corps confronté au vide de la pensée. » (Frédéric Gros, Marcher, une philosophie)

 

Culture

- Stable, souveraine, établie depuis si longtemps qu’elle en a perdu la mémoire, elle revêt l’arrogance des continents.

- Incertaine, à la recherche de ses origines, ouverte à la confrontation, modeste, elle constitue des archipels pour la pensée.

Le summum de la connaissance serait la familiarité avec les idées.

 

(Face à un mur de pierres sèches, à Pals – Cataluña, Costa brava -.)

Depuis onze siècles des foules passent devant ce mur. Pèlerins longtemps ; touristes désormais, avides de tout voir, peu soucieux de ne rien voir.

Mur partition. Pierres de taille plus ou moins habilement assemblées, touches musicales séparées par le réseau des intervalles. Parfois une anfractuosité silencieuse. Ailleurs des ensembles jointifs forment un allegro muet.

Lissées, polies, usées, les pierres écrivent un calme homogène.

Paul Klee.

Tranquillité bienheureuse.

 

Quelque temps après J-J C, J-P C est décédé hier. L’un et l’autre vaincus par le crabe.

Artiste, écrivain, debout, clairvoyants, généreux, curieux du moment, ils étaient nécessaires.

 

Aquarelles A.S.

Tenter de restituer les images tapies derrière les yeux. Les images enfouies. Rechercher les images fondatrices, qui ont baigné l’enfance.

Vanité du désir : être et accueillir.

Relais d’émotion, l’Art aiguise la raison.

Habiter pleinement l’instant, toucher l’éternité.

Tout n’est qu’accessoire, sauf ça.

Fascination de l’ultime.   

 

L’Art, moyen de survie, capable de susciter des émotions majeures, parmi les choses les plus fortes et les plus vraies qu’il se puisse connaître.

Fréquenter l’art, c’est s’ouvrir le cœur et l’esprit, et aussi solliciter la mémoire.

 

"La mort, plus on vieillit, moins c’est inquiétant. Donc je rassure les jeunes : vivez tranquillement. » (Jean Rochefort)

                                                                                                                                                                                 Un verre de vin, c’est bon pour la santé. Le reste de la bouteille, c’est bon pour le moral. » (courriel)

Lire la suite