Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

aragon, deluge, apocalypse, livre des morts

Le Dit de Khadija

7 Avril 2020 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #Aragon, Déluge, Apocalypse, Livre des Morts, #Science-fiction

 

Étranges lucarnes, récepteurs radio, les ondes bruissent. Officiels, ministres, ministricules, experts patentés ou à la mie de pain, oracles et pontifes de tous poils angelots, séraphins, oreilles du Pouvoir, journaleux, philosophes du dimanche, sociologues de la main gauche, analystes véreux, éditorialistes péremptoires, conseillers tout venant, radiotrotoiristes microphages, quelques prétendus humoristes essoufflés, raffolent d’affoler en boucle.

Assez, assez ! Le mentir vrai, disait Aragon pour tenter de justifier l’injustifiable.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Née à Casablanca il y a un peu plus de cinquante ans, en France depuis l’âge de vingt ans,  mère de famille devenue citoyenne française, musulmane pratiquante, une héroïne du quotidien s’exprime.

 

« J’ai de fréquentes insomnies en ce moment. Quelle est cette colère qui s’abat sur nous tous ?

Un invisible virus cloue à terre les puissances. Ne vont demeurer que les édifices, nous, nous sommes en train de tomber.

Tout le monde doit réfléchir à l’origine du phénomène.

Que peut-on faire ?

Quel est désormais notre rôle ?

Chaque lieu, chaque moment de la vie courante, implique une forme de respect, à l’exemple des Lieux Saints. On n’a jamais pensé que les Lieux Saints puissent être interdits.

Depuis longtemps les interdits disparaissent. On s’est habitué à se promener n’importe comment, n’importe où.

Nous sommes désormais tous semblables. Tout le monde a peur, tout le monde craint.

A quoi bon toujours courir ? Il est urgent de réfléchir à cette situation tout à fait inattendue.

Tout est bouleversé, une obligation désormais : se protéger, protéger nos proches.

Il semblerait que la vie soit suspendue. On ne parle que de ça : survivra-t-on ? Va-t-on en sortir vivant ? C’est le souci de tout le monde.

Comme au jour du Jugement :

« Sauver ma tête, ma tête ! »

A ce moment, on oublie nos enfants. Personne ne va plus se soucier de l’autre.

Rappel de ce qu’on va vivre dans l’au-delà. Nous serons jugés individuellement.

Tout le monde dans le même sac ! Plus de différences.

Vous pouvez cacher vos visages, ça ne sert à rien, les interdits tombent comme les masques !

L’Economie…, le Pétrole…, la Dette…, la Puissance mondiale… Tout écroulé !

Nous sommes dans l’ignorance totale, un simple petit virus, invisible, fait tomber l’Univers !

Si on ne tire pas les conséquences de ce qu’il se passe, ça voudra dire qu’on n’aura rien compris.

Un avertissement est donné à l’humanité toute entière. »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toile de fond :

Mythe du Déluge ; Danses macabres ; Jugement dernier ; Apocalypse

Livre des Morts (Egypte, Tibet)

Science-fiction

Pensée formatée ; l’événement est plus propice à la réflexion qu’au dogme

Lire la suite