Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

e. morin, a. detoeuf -barenton, confiseur, a. camus, de gaulle-franco

Starisation ; statufication

7 Juillet 2021 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #E. Morin, A. Detoeuf -Barenton, confiseur, A. Camus, de Gaulle-Franco

 

Les étapes de la vie ont peu à peu forgé un personnage non seulement de référence, mais de surcroît fort respectable. Après une période d’écriture à l’accès rebutant, son style s’est éclairci, comme s‘il éprouvait un souci grandissant d’intelligibilité, comme s’il souhaitait rencontrer des publics de plus en plus élargis, à mesure que les coups portés à la planète et les défis à relever s’intensifiaient, à mesure aussi du délitement de la notion de gauche politique et de l’érosion des valeurs humanistes.

Il devint progressivement une vedette médiatique, une quasi star de l’intelligentsia, que l’on pouvait consulter comme jadis la Pythie de Delphes.

De la star à la statufication, il n’y a parfois qu’un pas, d’autant plus aisé à franchir que les années paraissent le justifier. Etre centenaire et monument national suffisent largement à l’affaire. Edgar Morin sera donc reçu à l’Elysée pour un hommage national le jour même de son anniversaire. Une béatification anthume, en quelque sorte. A coup sûr, une manœuvre pré-électorale pour tenter de grappiller quelques voix de centre-gauche au printemps prochain ; une des multiples façons d’entretenir le rideau de fumée d’un flou permanent. Par ailleurs, céder au sortilège des sirènes, n’est-ce pas ternir sottement l’image conclusive d’un intellectuel majeur ? L’âge n’a sans doute rien à y faire, le bonhomme est bien trop ingambe.

Le légat de la finance sera aux manettes, accompagné par la curie des renégats hollando-mitterrandiens, et la bimbeloterie de quelques invités privilégiés.

Un choix des propos échangés pourra être gravé dans le faux marbre médiatique, au mieux du comblanchien deuxième choix.

Dans ses « Propos d'O.L. Barenton, confiseur, ancien élève de l'École polytechnique », Auguste Detœuf explique comment se préparer un bel enterrement…

Un de mes fidèles lecteurs entretient une relation plus que trentenaire avec E Morin. Invité au pince-fesses élyséen, il m’écrit, déplorant une occasion manquée de faire retentir une parole différente sous les lambris officiels :

« Je lui avais proposé une ligne de réponse à l’éloge de Macron jeudi prochain.  Il avait l’opportunité d’offrir une vision coopérante du “monde d’après”.  Il m’a répondu qu’il s’en tiendrait poliment à la culture.

Décevant. Pathétique. N’est pas Albert Camus qui veut. 

Voilà pourquoi je n’irai pas. »

 

NB

De Gaulle dans les derniers mois de sa vie a rendu visite à Franco le 8 juin 1970, en son palais du Pardo.

Lire la suite