Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

economie; chomage; creation d'emplois

Le bon sens n'est pas la chose du monde la mieux partagée

29 Août 2014 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #Economie; chômage; création d'emplois

La doxa veut que ce soient les entreprises qui créent de l’emploi. Cette idiotie est fortement implantée dans les cervelles officielles, au point qu’on pourrait finir par la croire justifiée.

Ce qui crée des emplois, ce n’est pas la volonté des entreprises (qui souvent n’en peuvent mais), c’est la conjoncture économique qui fait que les carnets de commande se remplissent ou non, et que selon le cas il faut embaucher pour les satisfaire...

Aider les entreprises à tout va par des subventions, allègements fiscaux, et autres plans bidons ne peut évidemment pas entraîner des embauches massives. C'est vouloir remplir le tonneau des Danaïdes.

Un extrait d’un texte récemment reçu :

« ... la conjoncture est un processus qui, dans une certaine mesure, se laisse piloter. C’est précisément l’objet de cette action qu’on appelle la politique macroéconomique. Mais, de cela, le gouvernement « socialiste », ligoté consentant aux contraintes européennes, a manifestement abdiqué toute velléité. Il ne lui est alors plus resté qu’à dévaler avec tout le monde la pente de l’idéologie libérale entrepreneuriale pour former le puissant raisonnement selon lequel « si ce sont les entreprises qui créent les emplois, alors il faut être très gentil avec les entreprises ».

Reconnaissons qu’à la profondeur où cette ânerie est désormais enkystée, mesurable à la vitesse éclair à laquelle elle vient à la bouche de l’éditorialiste quelconque, le travail d’éradication va demander du temps. Mais la politique se portera mieux, c’est-à-dire un peu plus rationnellement, quand ces discours commenceront à être à peu près purgés de toutes les contrevérités manifestes, et manifestement attachées à un point de vue très particulier sur l’économie, et quand les schèmes de pensée automatique que ces contrevérités commandent auront été désactivés.

Les entreprises ne créent pas l’emploi : elles « opèrent » l’emploi déterminé par la conjoncture. Si on veut de l’emploi, c’est à la conjoncture qu’il faut s’intéresser, pas aux entreprises. Mais faire entrer ça dans une tête « socialiste »... Il est vrai que, parmi le programme chargé des conversions symboliques à opérer, il y a à défaire l’habitude irréfléchie qui consiste à donner le Parti socialiste pour la gauche et à donner (très inconsidérément) de la gauche au Parti socialiste. Alors que, rappelons-le, et il met d’ailleurs assez d’effort comme ça pour qu’on n’en doute plus et qu’on puisse l’en « créditer », le Parti socialiste, c’est la droite, mais une droite complexée. A propos de laquelle, d’ailleurs, du train où vont les choses, il va bientôt falloir se demander ce qu’il lui reste exactement de complexes... »

Frédéric Lordon, Économiste.

Lire la suite