Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

mecenat, francis bacon foundation, ministere de la culture

Oh, les beaux jours ! Oh, les braves gens !

8 Juillet 2020 , Rédigé par Blogue-note de Jean Klépal Publié dans #Mécénat, Francis Bacon Foundation, Ministère de la Culture

                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                     Embrassons-nous Folleville !

(Eugène Labiche)

 

Un sculpteur, artiste de mon entourage (mais oui, ça existe les gens pour lesquels l’art est essentiel au point d’occuper une vie), me transmet une information… capitale. Une association consacrée au mécénat vient de voir le jour entre Nice et Monaco.

Trois dames certainement fort distinguées, l’une directrice artistique et attachée de presse, l’autre directrice d’agence événementielle, la troisième art consultant (sic), ont créé #MonArtisteEtMoi, association vouée à un nouveau type de mécénat dont le fondateur de la Francis Bacon Foundation à Monaco est l’un des premiers membres. Que du beau monde, que des bons sentiments.

Il s’agit « d’apporter une aide concrète et immédiate en soutien aux artistes dans leur vie de tous les jours grâce à une formule totalement novatrice et d’augmenter leur visibilité grâce à la création d’un nouveau club de mécènes », lit-on dans la note de présentation.

Bravo, excellent, comment ? Par un « accompagnement qui participe au confort vital de l’artiste … en le soulageant d’une partie de ses frais, loyer, électricité, assurances, etc. »

Joli, joli, alléchant, il est question d’ « une histoire humaine » et même d’ « un enrichissement mutuel entre deux individus issus de mondes qui se côtoient et convergent rarement, par pudeur, par manque de temps ».

Je salive, je me délecte à l’avance, poursuivons.

« L’artiste ouvrira au parrain les portes de son atelier, lui offrant la possibilité de découvrir le lieu même de la création. Le parrain lui ouvrira son réseau personnel et professionnel ». « Un parrain est une personne  curieuse de découvrir une autre manière de concevoir la vie, de connaître des valeurs différentes, de sortir de son confort personnel. »

« Moyennant le paiement de votre facture EDF, les gentils bourgeois amènent leurs copains s'encanailler dans votre atelier... Le grand frisson ! », commente du fond de son atelier mon correspondant sculpteur, irrité bien à tort.

Question : peut-on prétendre à la qualité de parrain ou marraine en tricotant des chaussettes de laine pour l’hiver à son artiste ? Trois paires de chaussettes contre une œuvre, ça marche ?

Impudeur, ignorance, mépris, simple stupidité de goujats satisfaits d’eux-mêmes ?

L’association  MonArtisteEtMoi est domiciliée avenue Monplaisir à Nice, ça ne s’invente pas !

La charité chrétienne à son acmé.

Venez, par ici, allons au zoo visiter des espèces singulières, ils sont proprets dans leurs cases, ils répondent à leur nom et disent merci, choisissons des spécimens plutôt jeunes et en bonne santé de manière à les apprivoiser au mieux pour en faire d’aimables poules pondeuses et approvisionner le marché !

Et l’Art ? Et la liberté individuelle, et la création ? Et le regard sur la société ? Quoi, de quoi parlez-vous ? C’est pas rentable tout ça ! Niaiseries !

La Culture ? Vous plaisantez ! On s’en fout. D’ailleurs le Ministère n’existe plus, il n’a plus aucun intérêt, ni aucune raison d’être ! Après un représentant de commerce muté comme il se doit au Commerce extérieur, Roselyne Bachelot, politicienne reconvertie en star du show-biz le plus médiocre, en prend les rênes…

Sic transit…

A chacun son artiste ! Dépêchez-vous y en aura pas pour tout le monde ! Chacun ne pourra bientôt plus s’en mettre un à la boutonnière !

Lire la suite